Votre enfant a des difficultés à l'école? Et si vous lui faisiez faire un bilan d'ergothérapie?

Mis à jour : sept. 9


Votre enfant présente des difficultés à l'école : il écrit mal ? Il est lent ? Il ne mémorise pas les tables de mathématiques ? Il ne comprend pas les consignes ? Il ne fait pas assez attention ?

Vous ne savez pas si c'est dû à un retard scolaire ou un trouble des apprentissages : dyslexie, dyspraxie, dyscalculie, déficit d'attention...? Si tel est le cas, je vous suggère de lire l’article de mon blog qui explique la différence entre retard scolaire et troubles dys (par exemple : retard en mathématiques et dyscalculie).

Si vous avez un doute sur le sujet, n’hésitez pas à me contacter, la 1ère consultation est gratuite ! :)

En tant que spécialiste des troubles des apprentissages, je suis souvent le 1er professionnel que les familles viennent voir. Lors de la 1ère consultation, nous prenons le temps avec l’enfant et les parents pour identifier les difficultés de l'enfant et leurs impacts dans la vie scolaire et quotidienne. A l’issue de cet entretien, je suis en mesure de confirmer le besoin d’un bilan en ergothérapie ou la nécessité de voir un autre professionnel comme un psychologue ou un orthophoniste.

Si un bilan en ergothérapie est préconisé, les parents ont l'assurance qu’ils auront des réponses concrètes et mesurées par des tests officiels étalonnés sur les réelles capacités sensori-motrices et cognitives de leur enfant.



Voici les dix raisons principales pour effectuer un bilan des capacités sensori-motrices et cognitives :


1. Un diagnostic réalisé tant que l’enfant est jeune permet de faciliter la rééducation qui sera donc aussi plus courte.


2. A l’issue du bilan, j’explique à l’enfant et à ses parents les résultats sous forme de forces (ou talents) et ses fragilités (compétences à travailler). En comprenant son fonctionnement cognitif, l'enfant va trouver les ressources pour compenser lui-même ses difficultés (par exemple, s’il comprend qu’il fait des erreurs en mathématiques dues à une impulsivité et non à un problème de calcul, il va pouvoir réduire volontairement cet aspect cognitif).


3. L'enfant, en comprenant ses difficultés va se sentir moins « bête ». Il va comprendre les raisons de ses erreurs, et cela sera très bénéfique pour améliorer sa propre estime et gagner confiance en lui.


4. De la même façon, l’entourage (parents, enseignants, camarades) comprend mieux les « symptômes cognitifs » de l’enfant et fait preuve d’une plus grande bienveillance à son égard.


5. Les informations seront transmises à l'enseignant qui pourra comprendre l’origine du problème et mettre en place les adaptations nécessaires.


6. Le bilan est indispensable pour la mise en place du protocole par les équipes médicale et enseignante dans les écoles.


7. Il est refait en début de 3ème et de 1ère pour définir les aménagements scolaires indispensables et spécifiques pour la passation des examens du brevet et du baccalauréat. Il est remis au Rectorat d’Académie.


8. Des aides techniques vont être proposées à votre enfant pour l'aider au quotidien (ex. Règle anti dérapante pour un enfant dyspraxique ou « maladroit », logiciel pour faciliter la lecture, etc…)


9. L'enfant améliore ses relations sociales avec ses camarades et les adultes. Prenons l’exemple d’un enfant dyspraxique. Celui-ci risque d’avoir des difficultés en sport car il est maladroit et fait perdre son équipe dans les jeux collectifs. Expliquer les difficultés de l’enfant permet encore une fois de trouver les moyens de l’accompagner aux mieux pour permettre son inclusion sociale.


10. Orientation scolaire : trop d'enfants sont mal orientés car leurs difficultés sont mal comprises. On voit encore des enfants orientés vers des diplômes techniques manuels alors qu’ils ont un trouble de la coordination gestuelle (sont « maladroits ») ou des enfants ayant une dyscalculie vers de la comptabilité ! Un simple bilan permettrait aux jeunes d’éviter de perdre des années inutilement et les mettre en situation d’échec !


N’hésitez pas à contacter votre ergothérapeute, la 1ère consultation est gratuite !

Retrouvez moi sur les reseaux sociaux

  • c-facebook