Dyscalculie (ou dyslexie des nombres): comment reconnaître les signes d'alerte chez les enfants?

Mis à jour : sept. 28




Votre enfant n’a pas « la bosse des math » ? Il n'aime pas manipuler les chiffres et compter? Mais comment faire la distinction entre difficultés scolaires et troubles de la cognition mathématique ? Quels sont les signes d’appel qui doivent alerter les parents concernés?

Voici pour vous aider les 4 signes qui vous aideront à comprendre les éventuels difficultés de votre enfant:


Premier signe : mon enfant sait-il compter 1, 2, 3… ?


Nous avons tous joué à cache-cache. Face à un mur ou un arbre, les mains sur les yeux, l’enfant compte pour laisser le temps aux autres joueurs de se cacher. Si votre enfant ne connait pas la comptine 1, 2, 3… ou "saute" un ou plusieurs nombres, revient en arrière, il se peut qu’il ait une difficulté dans ce domaine.

De la même manière, lorsque les enfants jouent avec des jetons, ils doivent pouvoir compter en s’aidant du pointage du doigt. Ce doigt va guider les yeux et donner le rythme au comptage. De même lorsqu’on joue au jeu de l’oie, nous devons avancer sur les cases en fonction du nombre déterminé par les dés. Ce pointage-comptage est très important et demande une stratégie efficace de coordination entre les yeux, la main et le comptage. Pas simple tout cela!


2nd signe : Mon enfant connait-il les nombres ?


Reconnaitre des quantités comme les points sur un dé représente un autre défi. Les enfants ne pouvant faire le lien entre les 6 points du dé et le nombre 6 peuvent être en difficulté en mathématique.

Cette compétence nous renvoie au concept du triple code défini par Stanislas Dehaene (cf.schéma ci-dessous).

L’enfant lorsqu’il maitrise la reconnaissance du nombre écrit, du mot-nombre (oral) et de la quantité, il peut alors lire et écrire les nombres.

Parallèlement, lors de ses apprentissages des nombres de plus en plus grands, il devra pouvoir différentier chacun des éléments du nombre à savoir les unités, les dizaines et centaines, afin de pouvoir les manipuler avec aisance.



3ème signe : Mon enfant peut-il calculer ?


Peut-il effectuer des opérations (additions, soustractions, multiplications) en un temps raisonnable ou continue-t-il à compter sur les doigts ? Compter de 1 en 1 ?

Peut-il mémoriser les tables de calcul ou est-ce laborieux ? Si vous avez l’impression que votre enfant peine à les apprendre et qu’il ne se représente pas les nombres mentalement dans son esprit, ceci peut être un signe d’appel révélateur.

Les enfants concernés par ces soucis peinent souvent à résoudre les problèmes (« Jordi a 5 bonbons, Lourdes en a 3, combien en ont-ils ? »). Avant 8 ans, nous devons les encourager à compter sur les doigts, mais après cet âge, cela veut dire que l'enfant n'a pas automatisé le calcul, signe que certaines compétences mathématiques ne se développent pas en lien avec son âge et ses apprentissages scolaires.


4ème signe : mon enfant peut-il mesurer ?


Ce signe est le plus tardif car cela demande à l’enfant de maitriser des concepts élaborés qui font appel à la catégorisation, aux comptétences mathématiques, langagières lexicales et sémantiques.


L'enfant doit acquérir :

- des compétences spatiales : Combien de verres de lait ai-je besoin pour faire des crêpes quand nous sommes 4 ou 8? A quelle distance est l’école ? Combien doit mesurer ma feuille de papier pour coller toutes mes images ?


- des compétences temporelles : l'enfant pour se repérer dans le temps doit pouvoir mesurer le temps qui passe: savoir lire l'heure, estimer le temps pour faire une activité, situer des dates dans le passé, le présent, le futur...

Un enfant peut préciser si nous sommes le matin et l’après-midi à 5 ans, peut indiquer le jour de la semaine à 6 ans, le mois de l’année à 7 ans et donner l’heure à 20 minutes près à 12 ans. Certains enfants peuvent présenter des troubles de repérage dans le temps : on appelle cela la dyschronie. Ce trouble est très mal connu et trop d’enfants à ce jour présentent ces difficultés qui ne sont pas dépistées.



- la connaissance de l'argent : gérer sa monnaie et faire des petits achats sont compliqués quand la notion du nombre nous échappe. Les enfants vivant cette situation ne peuvent estimer le prix des objets, savoir s’ils ont assez d’argent et verifier la monnaie rendue. Là encore, ce signe doit vous interpeler.


En cas de signe d'alerte, que devez-vous faire?


D'abord en discuter avec l'enseignant de votre enfant qui pourra vous donner quelques éléments d'information. Si l'enseignant confirme vos observations, vous devez demander l'avis d'un ergothérapeute ou d'un orthophoniste formé aux troubles logico-mathématiques. Votre ergothérapeute, Hélène Peteau à Barcelone, est formée et pourra vous aider. N'hésitez pas à la contacter!



Retrouvez moi sur les reseaux sociaux

  • c-facebook